Carnet de route

Camp d'été 2014 - Ailefroide - Massif des Ecrins (05)

Le 25/07/2014 par Feuerstein Matthieu

Participants : Momo Lacaze, Lucile Verlhac, Eleonore Beylie, Julie Cheveau, Eleonore et Stéphane Bozzi, Marco Burbaud, Pierrot Boiron, JP Lamoure, José & Paulo Serrano, Robin Estorges, Matthieu Feuerstein

 

Vendredi 25 juillet (J1) : départ de Corrèze à 5h du matin répartis dans 3 voitures bien chargées. Arrivée au camping d'Ailefroide en milieu d'après-midi après une longue route et une grosse pause course à Briançon. La vue de la Meije sur la route a planté le décor : direction la haute montagne. Après une installation efficace du camp (excepté pour le Tarp), première soirée tranquille avant le début des hostilités...

J2 : Mise en jambes le matin par une petite rando au départ du camping (1500m) jusqu'à la Tête de la Draye (2080m) où nous pique-niquons sous le soleil. L'après-midi, après un passage par le camp pour récupérer Julie, séparation en 2 groupes : un gros groupe se lance dans une session grimpe dans des voies près du camping tandis que les 5 autres partent faire la via ferrata des Gorges d'Ailefroide (et en profitent pour lancer le cercle des ramasseurs de bois).

J3 : Journée grande voie (première pour certains...) avec une fois de plus une superbe météo. 5 cordées réparties sur 2 grandes voies cotées D- : Remonte-Pente Direct (200m en 7 longueurs) et Chaud Biz (180m en 8 longueurs). Tournée de pintes offerte pour fêter cette première. Tournée écourtée pour JP et Marco appelés en renfort pour chercher une paire de lunette rouge...

J4 : Accueil et premier brief de Yann le guide avant le départ tant attendu pour la haute montagne et les courses d'alpi. Les sacs sont vérifiés et on est partis pour 4 jours ! On laisse les voitures au Pré de Madame Carle (1874m) en fin de matinée et on attaque tranquillement la montée vers le Refuge du Glacier Blanc (2542m) où l'on casse la croûte. Yann le guide nous propose de faire une école de glace l'après-midi. On laisse une partie de nos affaires au refuge et on rejoint rapidement le bas du glacier. Malheureusement la petite montée s'effectue sous une météo changeante et il tombe des cordes quand on arrive sur le glacier. Retour rapide au refuge où l'école restera théorique et où l'on organisera les cordées et les courses du lendemain autour d'une bière.

J5 : les mauvaises prévisions météo annoncées la veille au soir nous fait changer les plans et les 4 cordées partent finalement à 5h vers le Col du Monêtier (3339m). Les cordées sont : Yann/Momo/Éléonore/Robin – Marco/Stéphane/Élé – Pierrot/Julie – JP/Matthieu/Lucile (José et Paulo ne pouvant malheureusement pas nous accompagner). Les prévisions avaient vu juste, il tombe d'abord de la pluie puis une belle neige épaisse. On devine la belle vue au col. On décide de ne pas aller plus loin (on était à 1h du Col Tuckett en direction de la Montagne des Agneaux) et de redescendre vers le refuge. Le temps se levant à la descente, on improvise une école de glace (arrêt de chute au piolet, corps mort, techniques de mouflage). De retour au refuge vers midi, casse-croute, sieste, baby. Puis encore une fois orga des cordées pour le lendemain autour d'une bière...

J6 : lever à 3h pour les cordées de Marco, Pierrot et JP qui partent à l'ascension de la Roche Faurio (3730m). La montée sur le glacier s'effectue rapidement mais le ciel se charge doucement. On laisse le glacier pour commencer la vraie ascension mais la visibilité diminue fortement : on perd la trace et on brasse dans la neige fraîche tombée la veille. On décide de faire demi-tour vers 3550m avant d'arriver sur l'arrête sommitale où la course deviendrait dangereuse dans ces conditions. Redescente vers le Refuge des Ecrins (3175m) avec un détour par le Col des Ecrins (3367m) pour certains. On retrouve au Refuge la cordée de Yann le guide revenue victorieuse de son ascension du Pic d'Arsine (3364m) ainsi que José et Paulo. Le soir, repas très sympa ponctué par une animation gommettes sous le regard langoureux d'Anselme...

J7 : lever un peu avant 3h pour notre dernier jour d'alpi où 3 ascensions sont décidées sous une météo annoncée idyllique. Ré-organisation des cordées en conséquence : Marco/Stéphane et Élé/Lucile partent sur le pic d'Arsine, JP/Matthieu/Pierrot/Julie sur le Dôme des Ecrins (4015m) tandis que la cordée de Yann part sur la Roche Faurio. Ce jour, toutes les ascensions seront réussies (même celle de notre petit cabri des montagnes). On se retrouve tous à la redescente au Refuge du Glacier Blanc avec un grand sourire qui en dit long sur ce que chacun a vécu... Puis redescente complète jusqu'au camping d'Ailefroide via le Pré de Madame Carle. Arrivés au camping, alors qu'on pensait initialement qu'une soirée calme nous attendait après ces 4 jours de haute montagne, on a finalement décidés de respecter le programme proposé par le président qui indiquait « gros apéro » ce soir là. Soirée très conviviale et festive où l'on a beaucoup ri autour du feu à manger des saucisses et du camembert à la braise, avec un invité surprise brésilien et des chamallows...

J8 : grasse mat et réveil douloureux pour certains sous un beau soleil. Une grosse partie du groupe part faire de la via ferrata. 2 vias sont effectuées : Torrent de la Combe et Le Tournoux à Puy Saint Vincent où le jeune Paulo assure comme une bête. Un petit groupe de 4 reste près du camping pour faire de la grimpe. Dernière soirée au camp entachée par l'arrivée de la pluie qui nous fait nous réfugier dans la tente mess où l'on jouera à Time's Up avec notre pote Papy Chat...

Samedi 2 août (J9) : retour en Correze après un efficace rangement de camp sous la pluie et une petite ballade dans la ville fortifiée de Briançon.

CLUB ALPIN FRANCAIS BRIVE
CLUB ALPIN FRANCAIS BRIVE
GYMNASE LAVOISIER
4 PASSAGE GUYNEMER
19100  BRIVE LA GAILLARDE
Permanences :
tous les jeudi de 17h45 à 22h