Carnet de route

La Pique Longue du Vignemale

Le 13/10/2018 par JACQUES DESPLANCHES

Vous n'avez pas voulu me suivre, dommage pour vous...

En effet, je pense avoir profité des dernières journées estivales. Je tenais vraiment à gravir ce sommet qui est le 16e des 3000 Pyrénnéens car il allait me servir de test pour mon genou.

Je pars donc du barrage d'Ossoue situé à 1854 m en direction du refuge des Oulettes de Gaube car le refuge de Baysselance est complet. L'arrivée à la Hourquette d'Ossoue (2734 m) est magique, on découvre la face nord du vignemale. Ensuite, il n'y a plus qu'a redescendre pour atteindre le refuge des Oulettes situé à 2151 m (1055 dév +, 712 dév -, 10.96 kms). Le panorama offre une vue sur la face nord, le couloir de Gaube et la voie des séracs. Au refuge j'ai la chance de rencontrer un Palois super sympa avec qui je peux converser car nous n'étions que 4 Français sur 44 (le 12 octobre, c'est la fête nationale en Espagne). Il faut dire que mon vocabulaire espagnol est assez limité.

Après l'apéritif de Marion, un super repas et une bonne nuit récupératrice, je me lève et je pars le premier à 6H15 (je ne suis pas parti plus tôt car il aurait été dommage vu la beauté du paysage de passer la Hourquette d'Ossoue à la nuit).

Je fais une pause rapide au refuge de Baysselance et reprend rapidement la direction du glacier. Les éboulis étant galère à monter, et surtout l'envie pressante de ressentir le plaisir du crampon s'enfoncant dans la neige, je décide de cramponner vers 2750 m. Que du bonheur, les sensations sont là, intactes ! ! ! 

Je dépasse tout le monde, si bien que tous les groupes qui me suivent optent pour la neige au lieu des rochers. Excepté une partie un peu raide, l'évolution s'apparente à de la rando glacière. Très peu de crevasses, de plus à cette période elles sont bien visibles. Je pose le sac et les crampons au pied du sommet (3190 m) pour finir les quelques pas d'escalade (F+) dans du rocher pourri (casque obligatoire) et atteindre le sommet à 11H07 (j'ai mis 5H00 depuis les Oulettes et 2H47 depuis Baysselance).

Après une pause casse croute au pied de la paroi au panorama à couper le souffle, je me dirige vers le couloir de Gaube afin de prendre une photo et de redescendre par le glacier. La descente, en partie sur le GR 10 que je trouve très longue à cause du manque d'entrainement me ramène au barrage à 15H07. 2e jour 1460 dév +,1758 dév-, 16.13 kms.

Avant le départ, je m'arrête à Gavarnie pour une petite photo de l'auberge familiale des Passet, les maîtres du massif.

Une de mes plus belles courses dans les Pyrénnées, une des rares dans les Pyrénnées où l'on se retrouve dans un univers haute montagne en été.

Super content, le genou a tenu, les kilomètres de palmage au lac du Causse ou bien ceux parcourus à vélo ont été utiles. 







CLUB ALPIN FRANCAIS BRIVE
CLUB ALPIN FRANCAIS BRIVE
GYMNASE LAVOISIER
4 PASSAGE GUYNEMER
19100  BRIVE LA GAILLARDE
Permanences :
tous les jeudi de 17h45 à 22h