Carnet de route

Le Cervin, un rêve devenu réalité

Le 28/11/2017 par DESPLANCHES Jacques

La météo se dégradant, nous partons vers la Suisse par Vallorcine puis Martigny le 21 août sans avoir réalisé l'arête des Cosmique prévue initialement. Nous prenons le train à Tash jusqu'à la magnifique ville de Zermatt. A l'arrivée du télécabine (1616 m) nous découvrons le Matterhorn. Nous partons alors jusqu'à la Hornlihutte (refuge camp de base 3260 m) afin d'arriver au pied de ce majestueux sommet. Je suis surpris par l'ambiance hôtel 3 étoiles (mobilier design, placards en placage frêne, lambris vernis dans les chambres). De la terrasse, je repense à notre sortie CAF de 2015 en regardant les Breithorn, la Roca Negra et la pointe Castor.

Après une courte nuit, nous découvrons l'ambiance Cervin. Petit déjeuner à 4H30, équipé à la frontale (certains ont même le casque sur la tête), puis le départ à 4H50 après que Helmut, le guide chef se soit levé de table. 

Nous attaquons l'ascension à 5H00 jusqu'à la Solvayhutte (4003 m) afin de faire une pause. Nous cramponons vers 4100 m et arrivons au sommet du Matterhorn, 4478 m (le Cervinio n'est qu'à 4476 m ! ! !) au bout de 4H20 (nous sommes la première cordée Française ! ! !). Même si la base est en schiste, le corps principal et la partie sommitale sont en gneiss.

La descente, toute en désescalade aura duré sensiblement le même temps que l'ascencion. De plus, je l'ai trouvée beaucoup plus éprouvante.

 

 

 

6
7
8



CLUB ALPIN FRANCAIS BRIVE
CLUB ALPIN FRANCAIS BRIVE
GYMNASE LAVOISIER
4 PASSAGE GUYNEMER
19100  BRIVE LA GAILLARDE
Permanences :
tous les jeudi de 17h45 à 22h